Pourquoi Google déçoit ?

Pourquoi Google déçoit ?

headerSi vous les avez raté, on fait le point ensemble sur les différentes annonces avec une grande question : pourquoi Google déçoit ? Au menu : deux nouveaux mobiles, un nouveau Chromecast et une nouvelle mouture d’Android.

 

Nexus

Les Nexus sont les smartphones conçus par Google (en théorie) et disposant d’un système d’exploitation pur Android, sans surcouche opérateur, une idée qui sonne bien, donc. Sont tombées les deux dernières moutures de ces mobiles toujours attendus par les fans, le Nexus 5X et le 6P ont pourtant déçu la presse spécialisée et on a pu ressentir un léger flottement durant la présentation de ces smartphones.

Le 5X fabriqué par LG adopte un format 5.2 pouces (le précédent Nexus 5 faisait 4.95 pouces), une taille qui semble poser problème sachant que la limite des 5 pouces semblaient avoir été adoptée par la plupart d’entre nous. L’écran semble un peu faible en luminosité ce qui nous fait penser que celui-ci ne serrait pas une référence en pleine lumière. Côté design, c’est plastique à tous les étages mais avec des coloris assez attrayants pour autant.

Le 6P marque l’arrivée du métal (mais avec tout de même des bandes de plastique disgracieuses pour laisser passer les ondes, un mal que les plus passionnés d’entre vous connaissent) sur les smartphones de la marque. Avec un look assez singulier sans pour autant rompre les rangs, ce smartphone est équipé à l’arrière d’un capteur d’empreinte digital (tout comme le 5X) permettant de déverrouiller votre smartphone ou d’effectuer des transactions sécurisées sur le Play Store, sur Amazon, etc… À noter que ce smartphone est fabriqué par Huawei alors que le 5X est produit par LG, un choix assez curieux de la part de Google que de faire fabriquer ses Nexus par deux enseignes.

Qu’en est-il du prix de ces deux nouveaux bébés ? C’est là que le bas baisse alors que Nexus nous avait habitué à des tarifs intéressants, 479 euros pour le Nexus 5X en 16 Go de stockage interne. 649 euros pour le Nexus 6P qui se veut plus haut de gamme en 32Go, à ce prix, il est permis de regarder la concurrence, sachant que les Nexus ne présentent véritablement aucune innovation majeur, voire même quelques défauts rédhibitoires. Google n’a assurément pas parié sur l’innovation en ce qui concerne ses nouveaux jouets et se contente de s’aligner sur la concurrence avec toujours, pourtant, un coup de retard.

 

Chromecast audiophile

Le Chromecast est un produit que je qualifierais de domotique en cela qu’il permet à l’utilisateur de faire le pont entre les données de son smartphone ou de sa tablette vers son téléviseur qui ne serrait pas encore update et donc capable de recevoir en son sein la magie de l’Internet. En plus d’être pratique, la première génération de Chromecast avait le bon goût d’être tout à fait abordable, on le trouve aujourd’hui aux alentours des 25 euros avec la possibilité de retrouver Youtube, Netflix et ses photos ainsi que ses musiques de manière tout à fait aisée et pratique. Branché directement en HDMI et au secteur (pour les téléviseurs aux USB moins puissants), cette petite clef à vite connu un succès mérité.

Qu’en est-il de la deuxième génération ? Elle est au nombre de deux, une Chromecast qui vient remplacer l’ancienne devenue un peu dépassée en terme de débits et qui répond assez efficacement à la nécessité de transférer rapidement des données, mais la plus intéressante (en réalité la seule information intéressante) reste la seconde de cette deuxième génération de Chromecast, la Chromecast audiophile. Et là, nous rentrons vraiment dans les usages rendus possibles par la domotique, puisque cette nouvelle mouture (en forme de vinyle…) est dédiée au son et au beau son puisqu’elle ne streame pas en Bluetooth comme le ferrait un bridge classique mais vient se connecter en WiFi à votre box puis à votre système de son pour une qualité sonore bien supérieure aux débits offerts par le Bluetooth, une vraie annonce pour ceux qui recherche un produit simple faisant le lien enter la source et leur enceintes. De plus, Google joue une vraie carte en ce qui concerne le multi-room, la possibilité de faire jouer de la musique en fonction de votre pièce, à savoir, la possibilité de sélectionner la destination du son, votre salle de bain, votre salon, etc…

En résumé si les annonces mobiles ont déçu (et je fais volontairement l’impasse sur l’arrivée d’Android Marshmallow) je ne saurais trop vos recommander de regarder du coté de ces deux nouvelles Chromecast tout à fait complémentaires dans leurs usages et innovantes à souhait.

chromecast

Leave a comment

Your email address will not be published.


*