Focus sur les casques à réduction de bruit ambiant

Vous avez besoin de silence ?

Focus et découverte des casques à réduction de bruit active

Focus / découverte des casques à réduction de bruit

Derrière ce titre un brin racoleur se cache une réalité bien trop souvent boudée. Qu’il soit sourd, de fond, d’ambiance ou blanc, le bruit peut s’avérer problématique à bien des égards que la technologie peut, encore une fois, régler. C’est ce que je vais essayer de vous démontrer dans ce Focus sur les casque à réduction de bruit qui fera la part belle au silence, à la musique et au beau son à travers plusieurs arguments massue, rien que ça.

Actuellement vous êtes sans doute en train de lire ce Focus sur votre smartphone dans les transports en commun ou peut-être en traînant sur Facebook au bureau, peut-être même êtes vous tranquillement installé sur votre canapé alors que votre voisin a décidé de tondre la pelouse. Ce Focus vous est dédié (si vous n’êtes pas concernés par ces exemples, restez malgré tout, on vous a préparé de belles vidéos).

Le silence, cet idéal

Toutes les raisons sont toujours bonnes pour se plaindre du bruit et ce dernier semble toujours décidé à se manifester au moment le plus agaçant et pas facile, alors, de trouver la concentration. Pour certains le casque représente déjà une alternative aux nuisances. Certains ne jurent que par le « circum», comprenez : qui fait le tour de l’oreille. D’autres sont en faveur des « supra » qui viennent se poser sur les oreilles. D’autres encore goûtent au plaisir des « intra » qui ont le bon goût de se loger directement dans l’oreille. En la matière, il faut expérimenter pour donner son avis.

Je vous propose plus que tout ça : un casque capable d’analyser, d’écouter et d’annuler le son environnant. Intrigué ? Laissez-moi vous expliquer le procédé.
Le casque à annulation de bruit ambiant fonctionne sur un principe simple : des micros placés sur le pourtour du casque viennent capter puis restituer à l’identique les sons de l’extérieur, à une exception près, ces sons sont inversés numériquement de telle sorte qu’ils sont gommés de la scène musicale. Le nirvana, sans mauvais jeu de mots.
Cette prouesse est rendue possible grâce aux différents traitements numériques opérés par ces casques bourrés de technologie, mais également grâce à la relation qu’ils entretiennent avec nos smartphones, comme c’est le cas du Zik par Parrot dont l’usage est fortement enrichi par l’application qui augmente les possibilités offertes par le produit.

Au delà du désarmant jeu d’acteur de notre ami Vincent, on comprend rapidement à quel point la réduction de son peut devenir salvatrice dans un environnement bruyant. Ici, typiquement, ces images ont été enregistrées alors que les locaux qui nous hébergent subissent de gros travaux de réaménagement. Quoi de mieux pour parler de réduction de bruit et de pire pour travailler dans le calme. Pour vous prouver l’utilité de ces casques, nous avons capté le son qui nous entourent et l’avons réduit artificiellement, c’est exactement ce qui se passe avec la plupart des casques à réduction de bruit performants sur le marché, sitôt ces derniers revêtus, on est instantanément surpris par le silence.

L’application Zik proposée gratuitement par Parrot sur Android et iOS offre un large panel de fonctionnalités, à retrouver dans le Focus dédié aux casques Zik.

Et la musique dans tout ça ?

Car un casque est avant tout utilisé pour écouter de la musique, sachez que ces derniers ne sont pas en reste. Dans la rédaction d’Actu-connectée.fr on trouve trois casques à réduction de bruit active. Un Zik 2, un Zik 3 par Parrot et un QC 35 par Bose. Ces trois casques sont parmi les casques les plus performants du marché avec le Blackbeat Pro par Plantronics et sont tous sans-fils. La particularité des casques sans-fil à réduction de bruit est que ceux-ci sont bien souvent plus performants sans fils, de par l’ensemble des traitements numériques du son qui améliorent considérablement l’expérience d’écoute.

En matière de signature sonore, elles se retrouvent toujours aussi distinctement entre un casque Bose et un casque Parrot, même avec une utilisation libérée d’une connexion filaire. Là encore, la réduction de bruit présente un intérêt majeur : faire la part belle au son et seulement au son. En vous libérant des nuisances sonores, vous gagniez non seulement en concentration mais également en qualité de son pour profiter au mieux du dernier album de Radiohead de votre album préféré tout en baissant le volume sonore, car si  l’on a tendance à monter le volume c’est bien pour compenser d’une nuisance extérieure qui, de fait, disparait en s’équipant d’un pareil casque. Vos oreilles vous remercieront.

On retrouve notre heureux Vincent portant fièrement son QC 35, comme lui vous pouvez également écouter de la musique sereinement sur un chantier. Merci Vincent !

lavis-daxel

Depuis de nombreuses années j’ai pu tester différents casques avec ou sans-fils mais seulement deux avec réduction de son. Je dois avouer que les casques à réduction de son ont toujours su me fasciner en cela qu’ils présentent une réelle valeur ajoutée dans l’expérience et la qualité d’écoute. Je m’explique, un casque répond (ou du moins devrait répondre) à un usage. Difficile de croire au casque providentiel qui serait tant audiophile que nomade et capable de réduire à 100% le son ambiant, tout est histoire de compromis en la matière.
Le plus important est de cerner ses besoins pour trouver le casque qui répondra au maximum de ces besoins. En ce qui me concerne j’ai un mode de vie qui change et qui alterne entre nomadisme et sédentarité ainsi mon casque doit à la fois me permettre d’écouter du son de bonne qualité mais doit également être à même de me couper des nuisances extérieures lorsque je suis au bureau. Et en la matière, le casque à réduction de bruit ambiant est ce qui se fait de mieux.

12 Comments

  1. Bravo Axel, super article.
    Sur tes conseils j’ai opté pour le silence on demand en faisant l’acquisition du Parrot 3.0.
    Vivement ton prochain article !

  2. Tu veux dire que t’es voisins sont trop bruyants? Et encore, tu n’as pas entendu ton voisin de gauche ronfler. Bref, il m’en faut un!!

  3. Génial ton article Axel.
    J’ai appris un tas de choses sur le casque à réduction de bruit.
    Très bien écrit, clair.
    Merci !

  4. Bravo Axel pour ce bel article!

  5. Bravo Axel pour l’article très complet sur la technologie des casques à effacement de nuisances sonores. Bravo a Vincent pour l’effacement de sa dignité dans ce magnifique jeu d’acteur.

    • Bonjour William et merci d’avance passé un peu de temps sur notre blog.
      En effet, nous n’avons pas encore trouvé de casque capable de faire totalement disparaître notre amour propre, mais on y travaille dur dans la rédaction.

      À bientôt sur Actu-connectée.fr !
      -Axel

  6. Bravo l’équipe on en aurait bien besoin tous les jours en ce moment !

Leave a comment

Your email address will not be published.


*